Rechercher

Éléments de conscience pour temps de crise



L’expérimentation sans conscience nous fait vivre des erreurs, des tâtonnements et des maladresses.

Il n’y a pas à culpabiliser, à se juger ou à avoir honte de nos pensées de nos paroles ou de nos comportements.

Il convient plutôt de les accueillir et de s’en responsabiliser car notre chemin de conscience commence par l’accueil de toutes les expériences que la vie et la réalité nous propose.



Je pense qu’il est important de conscientiser cela car notre chemin d’éveil peut être parsemé d’obstacles douloureux inconfortables voire insupportables.


Mais qui a dit que la vie devait être confortable ?


Le regard que je porte sur ma vie est ainsi très impactant sur son devenir car nous sommes responsables et créateurs de nos vies.

La vie est un jeu et chaque moment de ce jeu est important. Le but de ce jeu est de retrouver la conscience de qui nous sommes.


En gardant la foi et la force de faire face aux épreuves nous réalisons peu à peu qu’elle sont des leçons de vie pour nous faire grandir et nous pouvons sentir que derrière chaque porte que nous ouvrons, chaque clef que nous récupérons se trouve une joie de plus en plus intrinsèque et douce.

Peu à peu on commence à vibrer la lumière que l’on est, la douceur que l’on est, l’amour que l’on est , la vérité que l’on est.


Alors posez-vous souvent la question dans un premier temps: « Et si j'acceptais de ne pas accepter ? Pour le moment je m'accorde cette bienveillance là : je n'accepte pas.

Je me laisse traverser par toutes les émotions qui viennent.

Quand j'ai un éclair dé sérénité, je me demande : « s'il y avait une opportunité à grandir de cette situation, ce serait quoi ? »

Je ne cherche pas à trouver la réponse mais je pose la question.


La Gestalt thérapie nous permet de poser un autre regard sur nous, sur les autres, sur le monde et sur la vie.

En effet, quoi que l’on traverse comment on le traverse fait une énorme différence.

Dans toute situation de crise, comme dans toute situation d’ailleurs, on a toujours le choix soit d’imaginer le pire, soit d’accepter ce qui est sans condition.

Si on résiste à ce qui est, on dépense beaucoup d’énergie dans une zone ou on n’a aucun pouvoir. Notre pouvoir est dans la façon dont on vit les choses.

C’est là notre zone d’influence première.

Cette notion est essentielle car elle nous permet de quitter cette position de « victime qui subit sans rien pouvoir faire »…


En Gestalt, on sait aussi par expérience qu’on peut toujours faire de ce qui nous arrive, quelque chose de positif.

L’heure est propice à faire retour, à ralentir, à observer nos comportements.

En étant hyperactif nous nous fuyons.

Mais qui nous a appris à être en bonne compagnie avec nous-mêmes ?


Durant ce temps de confinement nous allons pouvoir nous poser, nous déposer, nous reposer et nous rencontrer.


En faisant le choix d’accepter cette situation vous aurez plus d’ouverture pour faire ce choix d’ être réellement avec vous et avec les enfants, le conjoint.

Ne plus vivre à côté mais les regarder, les écouter, leur ouvrir notre cœur, les entendre ouvrir le leur, être présent à eux comme à nous.


Si ce chemin vous paraît essentiel mais que vous avez encore de la difficulté à le décliner, je peux vous aider à retrouver votre élan, votre dynamisme, à garder un état d’esprit positif pour sortir des crises et des épreuves de la vie plus fort/forte.


Je serai heureuse de vous accompagner vers le meilleur

26 vues