Rechercher

Petit propos sur le bonheur

Mis à jour : juin 5


Je vous offre ce bouquet de muguet au parfum si doux et traditionnellement porteur d’un message de bonheur.

Nous sommes en mai 2020 et toujours mondialement confinés.

Quand les temps sont difficiles on se persuade souvent soi même que la vie sera meilleure plus tard quand on aura repris sa vie, quand on pourra sortir, ou de manière plus générale quand on aura un enfant ou un jardin ou plus d’argent. Puis plus tard on se sent frustré parce que nos enfants ne sont pas encore assez grands et on pense qu’on sera mieux quand ils seront sortis de l’adolescence ou qu’ils auront quitté le nid.


On se dit que notre vie sera complète quand les choses iront mieux, quand on possédera une plus belle voiture, quand on sera en vacances, quand on pourra voyager, quand la retraite arrivera.


Pendant longtemps j’ai pensé que ma vie allait enfin commencer, la vraie vie!

Mais il y a toujours un obstacle sur le chemin, un problème qu’il faut résoudre en premier, un thème non terminé, un temps à passer, une dette à payer.

Jusqu’à ce que je réalise que ces obstacles sont justement ma vie.

Cette perspective m’a aidé à comprendre qu’il n’y a pas un chemin qui mène au bonheur.

Le bonheur est le chemin.


Ainsi passe chaque moment que nous avons, et plus encore, quand on partage ce moment avec quelqu’un de spécial, suffisamment spécial pour partager notre temps et que l’on se rappelle que le temps n’attend pas.

Et puis si l’on a personne avec qui partager son quotidien on peut se savourer soi, prendre soin de soi.

Il faut arrêter d’attendre d’avoir trouvé quelqu’un , de retrouver la liberté de sortir, d’avoir fini ses études, d’avoir une augmentation, d’avoir réussi son examen,de se marier, d’avoir des enfants, qu’ils partent de la maison, ou d’attendre le vendredi soir pour être en week-end pour enfin décider qu’il n’y a pas de meilleur moment que maintenant pour être heureux.


Le bonheur n’attend pas, il est une trajectoire et non une destination.


C’est lorsque l’on avance dans l’âge que toutes ces évidences nous apparaissent.


J’aime beaucoup l’idée que cultivent les japonais de faire chaque chose comme si c’était la dernière fois.

J’aurai plaisir si vous le choisissez, à vous accompagner à poser ce regard plus doux et plus aimant sur vous et sur la vie qui vous permettra d’offrir au monde simplement la merveille que vous êtes.

24 vues